Follow

MemoireS, nazisme 

Aujourd'hui c'est le 80 anniversaire de la rafle du Vélodrome d'hiver aussi appelée Vel d'Hiv.
Rien de joyeux donc, juste une très grande rafle voir la plus grande rafle qui a eu lieu à Paris, la nuit du 16 au 17 juillet 1942.
Ce jour là la police française collabore avec les nazis et arrête 13 000 juifves de la région parisienne. Ces juifves sont alors parqués aux Vélodrome d'hiver dans des conditions terribles pendant quelques jours avant d'etre envoyé en train à Auschwitz.

MemoireS, nazisme 

Presque tous meurent ( d'après wikipédia seulement une centaine survivent).

Je suis pas historien·ne, je connais pas le détail.
Y a des livres, des Films documentaire, wikipédia et probablement aussi des podcasts de France culture dessus.
Si vous voulez connaître l'histoire ( c'est important je penses) allez voir/lire, en tout cas je n'ai pas les compétences pour transmettre ça correctement.

MemoireS, nazisme 

Par contre je voudrais revenir sur les mémoires que j'ai reçue, ce qui est visibilisé (et probablement trop peu) et ce qui est occulté, le poids des mémoires, et aussi comment ça façonne ma perception du monde aujourd'hui. Le décalage aussi avec une société française qui aime jouer à non non c'était les allemands et quelques collabos, et qui ne se pose pas la question de l'acceptation tacite et même pas forcément voulue sur le moment.

MemoireS, nazisme 

Différents sujets en interactions donc.

C'est complexe, je vais essayer de passer du temps à ordonner avant de revenir pour la suite du thread..

MemoireS, nazisme 

Bon désolé pour l'attente les gens qui voulaient suivre, mais j'ai finis mon brouillon y a 4h. Je voulais faire une petite sieste avant de poster en améliorant un peu et .... Je viens de me réveiller.

P'tite relecture du début et je commence à poster.
Oubliez pas de boire de l'eau.☺️

MemoireS, nazisme 

D'abords je tiens à dire que j'ai essayé de faire quelque chose avec un déroulement logique de mes pensées en vrac.
Je rajouterais probablement quelques sources à la fin en plus de celles gentiment proposées par des gens. Mais ça ne sera pas focus sur la rafle du vel d'hiv.

Merci beaucoup les gens au passage.

Et je vais essayer de faire un message à la fin du thread pointant vers les différentes parties, si jamais c'est utile pour.

MemoireS, nazisme 

Comme toujours, hésitez pas à critiquer, ou à ajouter des choses. Hésitez pas à poser des questions etc.

Et sinon j'espère ne pas faire de la merde mais je préfères qu'on me le dise si tel est le cas.

MemoireS, nazisme 

Maintenant que tout ça est dit, je vais commencer par parler des motivations derrière ce thread.

MemoireS, nazisme 

Pourquoi parler des mémoireS du nazisme que j'ai reçues, de celles que je trouves invisibles et de comment ça interagis avec ma perception du monde dans le contexte du 80e anniversaire de la rafle du Vel d'hiv ?

MemoireS, nazisme 

Parce que le vel d’hiv est le symbole français des discriminations nazies et de la déportation.
C’est aussi un symbole de la collaboration.

Pas assez connu, surtout sur la partie collaboration largement occulté.
Mais aussi en tant que symbole qui est connu, il visibilise certaines mémoires plutôt que d’autres, et j'aimerais en parler un peu.

MemoireS, nazisme 

Que ce soit clair mon ambition au niveau des mémoires n'est pas d’amoindrir ce symbole, mais de le compléter.

C'est aussi pour le rendre visible d'ailleurs que j'écris aujourd'hui et pas un autre jour.

MemoireS, nazisme 

J'écris aujourd'hui aussi peut être parce que j’ai grandit dans la communauté juive, et que j’étais en camp aux scouts juifs français.
Et que chaque 16 juillet en camp y avait transmission de mémoire, soit par des jeux, soit par des intervenants.

MemoireS, nazisme 

Et que je fais probablement partie de la de la dernière génération à avoir pu parler avec des gens qui ont vécu cette période.
Qu'il y a donc une tradition la dessus chez moi.

MemoireS, nazisme 

Différentes raisons donc, qui m'amènent à poster.

Je sais pas si c'est une bonne idée, j'espère que c'en est pas une mauvaise.

Mais parler de tout ça fait partie aussi de ce que ces transmissions m'ont apporté.

Car ces mémoires sont autant une chance qu'un poids.
Et c'est le premier point que j'aimerais développer.

MemoireS, nazisme 

Un poid parce qu’une chance de les avoirs reçues, mais aussi une responsabilité. La génération
suivante ne les recevra pas forcément, il va falloir trouver comment transmettre.

Les non juifs, y compris ceux de communautés fortement affectées par le nazisme n’ont pas forcément accès à ces
mémoires.

D’autres veulent nier ou minimiser ce qu’il s’est passé.

D’autre faire comme si c’était simplement les allemands.

MemoireS, nazisme 

Le poid du trauma aussi, car ça fait parti du traumatisme collectif que d’apprendre des 6, 7 ou 8 ans
toutes ces horreurs. Que personnellement j’en fais encore des cauchemar chelou, qui sont si familiers qu’ils ne me font plus peur.

Je n’ai rien vécu mais ça impacte ma vie quand même.

MemoireS, nazisme 

Quand je vois une croix gammée taguée, ça reste dans la tête.
Quand des gens font des ‘blagues’ y compris pas directement sur ça aussi.

Le poids des histoires personnelles multiples que je connais et qui.sont simplement là, quelque part avec les brèves anxiogènes de journaux dans le gris foncé de ma perception du monde.

MemoireS, nazisme 

La responsabilité de savoir et de devoir transmettre mais comment transmettre sans transmettre le trauma ? Je ne veux pas que la génération suivante ait le même poids. Je ne veux pas donner ce poids aux autres moins au courant.

Et pourtant dans ces mémoires il y a aussi une énorme chance que je veux donner aux autres

MemoireS, nazisme 

Une chance parce que ce ne sont pas des mémoires de simples victimes, mais des mémoires de
résistances à tout les niveaux.

Organisées, organisées dans l'urgence et parfois individuelles.

Ce ne sont pas des mémoires de morts, bien que la mort est bien présente. Mais des mémoires de vies.

MemoireS, nazisme 

Qu'elles donnent un peu de réponses à ces questions :

Comment vit on quand notre monde s’effondre?

Comment vit on quand on n'en a pas le droit ?

Comment on s’organise en groupe et avec les autres ?

Comment on peut anticiper pour pouvoir s’organiser le moment venu ?

Comment mets ont de la vie et de l’espoir même dans l’horreur ?

Show newer

MemoireS, nazisme 

@Nershelam

Pour ajouter niveau matière il y a la vidéo de Mathilde Larrère à Arrêt sur Images (réservé aux abonnæ sadly)
arretsurimages.net/chroniques/

Et la vidéo d'Histony parlant de La survie des juifs en France, de Jacques Semelin. Il y donne aussi de la biblio en début (Laurent Joly et Robert Paxton)

youtube.com/watch?v=Ce2xLR-5yX

MemoireS, nazisme 

@vitria il y a aussi le témoignage de Maurice Rajsfus ici : ina.fr/ina-eclaire-actu/mauric

Et son bouquin "La rafle du Vel d'hiv".

(et tout son travail autour de la police, mais c'est un autre sujet, même si un peu connexe :) )
@Nershelam

@lilov haha il est très loin d'etre finis ^^.
Ptet je vais dire des betises apres ou ptet que ca sera encore mieux jsp.

MemoireS, nazisme 

@Nershelam À ce sujet, je conseille vivement le #podcast

La rafle du Vel d’Hiv, récits d’un crime français

radiofrance.fr/franceculture/p

Sign in to participate in the conversation
Eldritch Café

Une instance se voulant accueillante pour les personnes queers, féministes et anarchistes ainsi que pour leurs sympathisant·e·s. Nous sommes principalement francophones, mais vous êtes les bienvenu·e·s quelle que soit votre langue.

A welcoming instance for queer, feminist and anarchist people as well as their sympathizers. We are mainly French-speaking people, but you are welcome whatever your language might be.