Vous savez quoi ? Je pense que faire un gros trou derrière le radiateur n'était peut-être pas une si bonne idée du point de vue de l'isolation thermique.

Je crois que je commence à comprendre celleux qui font leur lit. Je dis pas que j'irais jusqu'à le faire moi-même mais j'imagine que ça permet de se mettre dans une sorte de routine d'auto-discipline et d'utiliser ce mood à d'autres fins plus utiles

the treacherous journey from kitchen to couch with a full cup of hot liquid

It's my birthday so I'm asking everyone to drink enough water and love themselves.

You are strong in your own way, you are good enough and no one should tell you otherwise. You deserve to be happy and healthy, to shine your light into this world and oh dear, this world needs it right now. You are amazing, doing the best you can and that is already a huge victory. You are not alone, you have the right to feel sad, scared, angry, happy and all the complex feelings in between that makes us human. I believe in you, even when you don't. Take care friend 💜

Show thread

What does a French enby do when they scream really loud 

They iel

🎉 Yay! I got to see first glimpse of my ongoing translation work in @Krita Still and long way to go for 100% translation and also correcting mistakes that I may have done. Any help and volunteers are welcome to contribute. 😃

FrPol ; des fringues trop courtes, tenues républicaines etc 

Le point positif avec ce déversement de conneries sur l'interdiction des tenues jugées provocantes à l'école comme le port d'un minishort ou d'un croptop,... c'est que des collectifs se montent, des résistances s'organisent, jupes, minishorts, croptops sont portés par défi, les répressions sont dénoncées.
Et même si cela tient du marronnier médiatique estival, cette fois cela semble prendre des proportions plus importantes, du fait notamment d'une communication étatique désastreuse et d'un ras le bol généralisé de la jeunesse étudiante qui entre réformes de BAC, E3C, non gestion du covid etc, comprend que y a basta.

Et cela trouve une certaine visibilité et un certain soutien.

Les luttes feministes se diffusent, et le droit à disposer de son corps et de son apparence prend racine dans les esprits.


Au même moment il y a un énième scandale sur le voile, qui lui aussi amène des réflexions positives dans la même ligne que dit précédemment : mon corps, mes fringues, mon apparence, ta gueule.


S'il reste encore beaucoup de chemin à parcourir sur ce sujet, reste que la réaction des personnes dont on veut interdire l'existence dans l'espace public démontre d'une volonté de ne pas se laisser faire, et plante sans doute des graines de révolte qui germeront plus tard.

---

Dans le même ordre d'idée, et en discutant avec des gens encore au lycée ou en étant sorti-es récemment : les identités Queers (au sens de la déviance des normes de sexualité, de genre et d'apparence genrée), si elles demeurent réprimées et sources de harcèlements et autres violences, se font de plus en plus courantes.

Ça se voit également dans la rue.
Quand on voit sortir d'un lycée des groupes de lycéen-nes affirmant une identité entre coupes et fringues jugées généralement comme provoquantes, patchs arc-en-ciel et largement LGBT, slogans sur les cartables et les vestes...

Les punks, les totos, les déchets du fond de la classe ça a toujours existé. (Dans je dis déchets je me place dans le viseur du corps enseignant, celui des Jean Boomers réacs (genre j'étais un de ces déchets)). Il y a toujours eu cette personne dans la cours de recrée, un peu seule, avec ses slogans provoquants, son look déviant, son gender et sa sexualité déviante.
Sauf que là, cette personne n'est plus seule. On en voit des grappes entières, et elles ne sont plus considérées comme des mauvaises herbes mais comme des plantes ayant leur place dans le potager divers de la cours de recrée.


Il est certain que les choses bougent. Pas comme tes parents le disent "Naaan mais te plains pas ça change et ça pourrait être pire"
Justement papa maman, oui ça change, c'est vrai, mais la réaction en face est de pire en pire.

Plus on acquiert de la visibilité, plus les Jean-Reac se font agressifs.
Plus on acquiert de droits, plus les Jean Privilégiés s'accrocheront ferme à leur positions, et mordront plus fort.

Mais quelque part de voir les idées, les actions et les groupes se répandre un peu partout et créer des générations plus inclusives, c'est quand-même vachement encourageant.

N'oubliez jamais que les ordinateurs sont là pour simplifier le quotidien. Si ce n'est pas le cas c'est qu'il y a surement quelque chose à améliorer.

Show thread

i accidentally wore part of my fursuit out in public. Huge faux paw

Next time you're outside, take a look at the clouds.

Show more
Eldritch Café

Une instance se voulant accueillante pour les personnes queers, féministes et anarchistes ainsi que pour leurs sympathisant·e·s. Nous sommes principalement francophones, mais vous êtes les bienvenu·e·s quelle que soit votre langue.

A welcoming instance for queer, feminist and anarchist people as well as their sympathizers. We are mainly French-speaking people, but you are welcome whatever your language might be.