Pinned post

> j'étais heureu.se.x jusqu'à ce que vous insistiez pour m'assigner un genre

Pinned post

Dans la société dans laquelle j'évolue, quitter brusquement une conversation ou un repas est considéré comme "malpoli", "ça ne se fait pas". Une pression sociale est en place pour empêcher une personne de partir brusquement

Une pression psychologique pour garder la personne contre son gré

L'intention dans ces contextes n'est pas de s'assurer que la personne passe un bon moment pendant le repas ni que la conversation l'intéresse. C'est qu'elle reste, peu importe son ressenti

Pinned post

Fin 2017, y'a une idée qui a émergée dans ma tête et qui ne m'a pas quittée depuis

Imagine, une société où le consentement de chaque personne est respecté à chaque instant

Je ne sais pas si c'est une "bonne" ou une "mauvaise" idée, mais j'ai beaucoup appris de l'exploration de cette idée

Pinned post

Meta, à la recherche de l'oppression racine 

Et je crois que la recherche d'une oppression racine est un mécanisme qui essaye d'établir une hiérarchie (!) entre les oppressions
Il y aurait les bons militants qui luttent contre la bonne oppression racine et les mauvais militants qui perdent leur temps et énergie à militer contre la mauvaise oppression

---

Et c'est ainsi que je suis arrivé à ce qui est écrit sur mon profil masto :
Pas de hiérarchie des luttes
Pas de hiérarchie des souffrances

Show thread

culture du viol 

> les gens, il faut un peu les violer

il parlait de démarche commerciale pour remplir une salle de spectacle

ça avait jeté un froid, un silence

toute autre réaction aurait escaladé la violence, alors je suis parti, faire un peu de vaisselle

des mois plus tard, la salle est proche d'être remplie
et personne n'a été violé

uniquement des personnes qui sont sincèrement curieuses, qui ont envie de voir, de découvrir, de s'émerveiller 🤩

🎶 And he's long gone when he's next to me
🎶 And I realize the blame is on me

🎶 'Cause I knew you were trouble when you walked in
🎶 So shame on me now

Oooh, ooooh, trouble, trouble, trouble

Show thread

Ça fait longtemps que j'ai arrêté le dogme sur les logiciels libres
L'utilisation de logiciels est souvent déjà bien assez une plaie pour les personnes qui utilisent
et les logiciels libres travaillent trop peu sur l'UX à mon goût

par contre, à chaque fois que j'utilise un logiciel propriétaire, je le fais en ayant conscience des chemins de sortie... et donc je ne les utilise pas s'il n'y en a pas ou s'ils sont trop difficiles ou contraints

> Sauf dispositions contraires figurant aux conditions de vente ou convenues entre les parties, le délai de règlement des sommes dues ne peut dépasser trente jours après la date de réception des marchandises ou d'exécution de la prestation demandée.
>
> Le délai convenu entre les parties pour régler les sommes dues ne peut dépasser soixante jours après la date d'émission de la facture.
> (...)

legifrance.gouv.fr/codes/artic

Code du Commerce - Délais de paiement

Je suis en train d'écouter une sociologue qui bosse sur le travail dans les assos.

Trucs trop intéressants :
- La part de PIB du secteur associatif est équivalent à celui de la fonction territoriale (8%)
- 50% des assos sont dans le secteur social et médico-social
- Souvent les engagés associatifs sont des enfants de fonctionnaires qui s'engagent pour le service public via les assos (car moins facile de devenir fonctionnaire vu les réductions d'effectifs)

It’s official: #Fairphone 4 is the world’s most repairable phone.
@iFixit@twitter.com scores it a perfect 10/10 for repairability. 📱🌿

Take a look: bit.ly/3lhjssD

Oh I'd be so happy if Facebook is forced to sell Giphy! That one was the hardest for me to quit tbh, and truth be told with slack integration, I'm not fully off the gifs. "Meta ordered to sell Giphy by UK antitrust authorities."
cnn.com/2021/11/30/tech/meta-g

spoiler épilogue Le Cœur sur la Table, contrat 

De ce que je comprends du mot "contrat" tant culturellement que légalement, la seule partie utilisée dans la citation est "rendre nos relations plus explicites"

J'aurais préféré le mot "explicite" au mot "contrat"

Show thread

spoiler épilogue Le Cœur sur la Table, contrat 

D'ailleurs, dans mon expérience, il est très rare que les contrats soient écrits à deux (ou plus)
Souvent, c'est la personne qui a le plus de pouvoir qui rédige le contrat et le propose à la personne qui a le moins de pouvoir à qui il ne reste plus qu'à signer

Show thread

spoiler épilogue Le Cœur sur la Table, contrat 

La culture du contrat emporte aussi avec elle un imaginaire de "on ira voir une autorité tiers pour résoudre nos conflits" (le plus souvent l'institution de Justice)

ce morceau-là me parait aussi bizarre à convoquer pour changer les relations amoureuses

Show thread

spoiler épilogue Le Cœur sur la Table, contrat 

Un contrat, ça emporte un imaginaire de personnes égales qui s'accordent entre elles
La culture du contrat nie les inégalités sociales

Une fois qu'on comprend qu'un contrat de travail, c'est un contrat à se subordonner à l'entreprise contre rémunération, qui croit vraiment en un consentement ?

Nous ne sommes pas égaux et les contrats sont des outils de maintien des inégalités

Show thread

spoiler épilogue Le Cœur sur la Table, contrat 

bah, super génant aussi
Il est possible d'écrire dans un contrat "chaque personne peut se barrer quand elle veut", mais si on ajoute sincèrement une telle clause, pourquoi se fatiguer à écrire un contrat ?

Show thread

spoiler épilogue Le Cœur sur la Table, contrat 

et si on ne part pas à égalité là-dessus, il y a déjà un déséquilibre gênant (qui est nié légalement)

Ensuite, la signature peut être contrainte. Ça ne vaut pas comme contrat légalement, mais c'est à la victime de prouver la contrainte et si le rapport de force est biaisé, ça rajoute au déséquilibre

Enfin, l'execution du contrat doit aller à son terme
> Tu veux arrêter avant la fin ? c'est pas dans le contrat ! il fallait y penser avant de signer !

Show thread

spoiler épilogue Le Cœur sur la Table, contrat 

Ce que je perçois de la culture autour du contrat, c'est :
1) on met bien explicitement les termes par écrit
2) on signe
3) le contrat se déroule comme écrit

Le morceau "rendre les choses explicites", je l'aime bien dans l'esprit et le reste, je le trouve gênant

Pour commencer, "bien explicitement les termes par écrit", ça demande d'en avoir le temps et d'avoir la capacité cognitive, émotionnelle et intellectuelle de le faire (...)

Show thread

spoiler épilogue Le Cœur sur la Table 

Le sujet du changement, ce n'est pas vraiment le sujet des outils ("méthode"), c'est celui de la culture ("logique") avec laquelle on utilise les outils

comment on change de culture ?

l'État comme prescripteur de culture, chuis pas méga-enjoué par la proposition
l'État innove peu, l'État est surtout suiveur des changements culturels (exemple : mariage homosexuel)

Show thread

spoiler épilogue Le Cœur sur la Table 

de mon point de vue, le saut de "les outils individuels ne sont pas suffisants" à "il faut lutter collectivement contre l'État" rate une étape :
à quel moment le podcast est détourné ?
par qui ?
pourquoi ?
comment on détecte le moment de bascule ?
...
pourquoi on continue de trainer avec (et donc de valider/encourager) des gens qui détourne des outils d'émancipations pour de la domination ?

Show thread

spoiler épilogue Le Cœur sur la Table 

j'aime bien l'auto-critique dans cet épisode : la manière dont le podcast lui-même, outil conçu pour la révolution, est détourné comme un nouvel outil de domination

la manière dont le polyamour est parfois utilisé comme un nouvel outil de domination

> nouvelle méthode, vieille logique

mais l'argent, c'est un outil aussi
compter aussi
l'État aussi est un outil

comment est-ce qu'on peut utiliser ces outils sans qu'ils soient détournés à leur tour ?

Show thread
Show older
Eldritch Café

Une instance se voulant accueillante pour les personnes queers, féministes et anarchistes ainsi que pour leurs sympathisant·e·s. Nous sommes principalement francophones, mais vous êtes les bienvenu·e·s quelle que soit votre langue.

A welcoming instance for queer, feminist and anarchist people as well as their sympathizers. We are mainly French-speaking people, but you are welcome whatever your language might be.