Jena boosted

I mean she’s just gorgeous, what can I say

“Oh my god you’re the best woman ever”,
she told me, while being the best woman ever.

Jena boosted

I have a few reflections and advice on the 5-year anniversary of coming out as transgender:

1. The best piece of advice I got: "Your transition belongs to you." There are no true rules in this. You don't even have to transition, and you certainly don't have to transition to anything established, or understandable to anyone else.

There are no objective body schedules or social milestones. You are free to make up WHATEVER you want. And you are free to push for your standards to be respected and assisted. Transition belongs to you.

Outside of hard-and-fast medical numbers and safety guidelines (real physical safety, not gatekeeping bullshit), you'll encounter invisible rails attempting to direct your experience. It's alright to oppose this, and to call them out. But the core of your experience is your own, and that can't be taken away.

1/?

(boosts of this thread are ok)

Jena boosted

3. To the extent that "passing" even still matters, is the distance we have to go towards trans equity.

The fact that a hoop to jump through still exists, to acquire safety and respect, is phenomenally horrendous.

You are what you know you are, right now. Measure the distance between that, and how you're treated, as a failure of society -- never you.

"Going stealth" after you "pass" is any trans person's right, but it's also ok not not want to have to. It's ok to fear being pushed into a post-transition closet, and to feel ambivalent about it. It's alright to want to be fully known, it's not a cry for attention. It's human.

3/5

Show thread

I don’t remember ever being that much in love with so many people.
It’s exhausting and I love it.

Jena boosted

the exclusion of queer people based on them not fitting some "traditional" definition of queerness really goes against the basic idea of queerness, does it

Jena boosted

@jena Tes interventions étaient super ! (et le "cis ça veut dire hétéro" "bah nan je viens de dire qu'il était gay" j'avoue j'ai rigolé)

Jena boosted

@jena hier soir : Bah je pense pas être une personne publique.

Aussi @jena ce matin : J’suis en retard je dois être à la maison de la radio à midi !

Jena boosted

Si je ne suis pas TROP en retard, je serai dans le Débat de Midi sur France Inter pour parler de la PMA des personnes trans. 😱😅

Jena boosted

Personnellement j’ajouterai que pour travailler à distinguer nos limites de nos insécurités et nos limites de ce qu’on est pret⋅es à accepter dans un accord, on peut réfléchir en termes de besoin, de capacité et de responsabilité.

Par exemple dans un cadre relationnel, on pourrait imaginer la situation où Andréa et Céline sont en couple. Ni l’une ni l’autre ne savent établir correctement la différence entre limite/accord/règle car personne ne leur a appris, elles n’ont jamais eu l’occasion d’y réfléchir donc elles se conforment aux normes en vigueur dans la société, tout au plus elles sont dans des milieux un peu conscientisés qui parlent beaucoup de respecter les limites personnelles mais sans jamais définir ce que c’est.

Elles viennent de commencer les relations non-exclusives et Céline a rapidement formulé comme limite qu’elle ne devait pas se retrouver seule quand Andréa voyait quelqu’un car ça la mettait vraiment très mal. Andréa voulant bien faire et respecter les limites de sa partenaire n’a pas discuté. En revanche quand Céline voyait quelqu’un, Andréa y voyait plutôt une occasion de profiter d’une soirée chill pour elle-même.

Assez rapidement les problèmes sont arrivés puisque Andréa devait sans cesse consulter Céline pour prévoir ses rencards, quand ils étaient annulés Céline allait quand même à son date et quand les rencards de Céline étaient annulés ça forçait Andréa à annuler les siens. Donc Andréa était de plus en plus frustrée que son activité de dating était entièrement dépendante de sa partenaire.

Jusqu’au moment du clash le jour où Andréa a décidé de ne pas annuler son date pour passer la soirée avec Céline.

Ici on voit que Céline a fait passer ses insécurités («Être seule quand tu as un rencard me fait peur») comme une règle («Tu ne dois pas dater quelqu’un si je n’ai pas autre chose à faire pour ne pas y penser») mais en le formulant comme une limite («Je ne dois pas me retrouver seule») et que Andréa n’avait pas conscience de ses limites («Je ne laisse personne avoir un droit de regard sur l’organisation de mon temps») et s’est trahie elle-même en passant un accord («Je n’irai pas à un rencard si tu es seule») alors qu’elle pensait respecter la limite de Céline.

Alors que formuler les choses en terme de besoin pour Andréa et pour Céline aurait été clair : Céline a besoin d’être rassurée quand Andréa a un rencard, Andréa a besoin de déterminer ses fréquentations et son emploi du temps en conservant son indépendance.

Là dessus elles peuvent réfléchir à leurs responsabilités : Il est de la responsabilité de Céline de travailler à résoudre ses insécurités pour être plus sereine et avoir moins besoin de contrôle sur d’autres personnes, il est de la responsabilité d’Andréa d’apporter du soutien à Céline en tant que partenaire intime mais il n’est pas de sa responsabilité de palier aux insécurités de Céline.

Et en terme de capacité : Andréa étant moins anxieuse, elle est en capacité de faire quelque chose pour rassurer Céline comme lui passer un appel avant/après ses rencard pour lui montrer qu’elle tient à elle. Céline est en capacité de chercher de l’aide professionnelle ou de la documentation pour l’aider à réduire ses insécurités.

Et c’est en communiquant sur ces bases qu’elles trouvent quelles sont leurs vraies limites et comment trouver des accords qui soient sain, au sens où ils leurs permettent de ne pas trahir mutuellement leurs besoins.

Show thread
Jena boosted

From Twitter 

Pétition pour que dans le futur reboot des X-Men on arrête d'être lâche et on traduise "wolverine" avec n'importe lequel de ces noms.

Jena boosted

L’équipe d’Un Podcast Trans prend une toute petite pause pour le mois de juillet 🏖☀️

Mais on sera de retour pour de nouveaux éclats de rire trans dès le mois d’août ✌️

Jena boosted

Pour la journée de visibilité de la :flag_nonbinary: non binarité :flag_nonbinary: ce que je veux c’est des droits pour toustes : le retrait des marqueurs de genre sur les papiers, le changement de prénom libre, le remboursement et la depsychiatrisation des hormones et des chirurgies, l’interdiction des mutilations génitales, l’interdiction des thérapies de conversion, l’obligation d’accessibilité pour les personnes en situation de handicap, la régularisation de toustes les demandeureuses d’asile, l’expropriation et la redistribution à leurs occupant.es ou aux sans-abri de tous les logements inoccupés par leur propriétaire.

Jena boosted
Jena boosted
Jena boosted

I have to buy my everyday meds with crypto on the blackmarket made by an underground lab because it’s not commercialized in my country.
So don’t ever say cyberpunk is science fiction

Jena boosted

Ce crush immense que j’ai là *-*
J’vous dis pas la quantité de papillons dans mon ventre 🦋

Jena boosted

La vie pré-transition, la culpabilité et la transmisogynie 

Je sais pas pour vous mais perso je suis pas désolée de la vie pré-transition que j'ai eue.

À l'heure où littéralement tout le monde (y compris nous même) voudrait que les meufs trans se repentissent et restent rongées de culpabilité toute leur vie pour avoir soi-disant eu des "privilèges masculins" je trouve que marcher dans ces conneries a pour seul effet (et but) de nous maintenir dans la docilité.

D'abord parce que au pire du pire, les trucs naze que j'ai pu faire c'est des trucs qui sont complètement appris, attendus et normalisés parce que j'étais supposée être un homme et après tout "c'est comme ça qu'on fait".

Ensuite parce que les ayant fait plus pour me fondre dans la masse que parce que ça me correspondait c'était avec une forme de résistance, la sensation que quelque chose était "off."

Après parce que faut pas se leurrer, dans une société où le consentement a une définition complètement pétée qui profite au patriarcat (même la définition "féministe" en vigueur) il n'y a pas que les mecs cis qui font des trucs nazes, même si ils sont les seuls en position de pouvoir le faire de manière systémique. Et les chantres du "consentement éclairé" sont pas les meufs les plus clean. Énormément de queers afabs sont juste incapables de concevoir qu'iels puissent être en position de ne pas avoir respecté le consentement de quelqu'un. (Cf. Troubles dans le consentement par Alexia Boucherie)

Enfin, parce que scruter des meufs trans en leur appliquant des exigences plus sévères qu'à des meufs cis ça a un nom : C'est de la transmisogynie.

On doit refuser de payer les pots cassés pour tout le monde, particulièrement de celleux qui se regardent pas en face. Que les cissexistes aillent balayer devant leur porte avant de venir nous emmerder.
Show older
Eldritch Café

Une instance se voulant accueillante pour les personnes queers, féministes et anarchistes ainsi que pour leurs sympathisant·e·s. Nous sommes principalement francophones, mais vous êtes les bienvenu·e·s quelle que soit votre langue.

A welcoming instance for queer, feminist and anarchist people as well as their sympathizers. We are mainly French-speaking people, but you are welcome whatever your language might be.