Follow

Vers un matérialisme trans : conceptualiser ce que vivent les personnes trans

archipel.uqam.ca/11307/1/M1540

Si ça vous soule de tout lire, vous pouvez aller voir la partie «Discussion» à partir de la page numérotée 105 (116e page du PDF), qui résume un peu tout ce qui se dit avant et en tire des conclusions.

Show thread

Vu que j’ai fini ce document, je vais un peu le commenter sur ce qui m’a paru notable.

Tout d’abord, le fait que malgrĂ© le succĂšs du concept d’intersectionnalitĂ©, quasiment aucun terme ne permet de dĂ©signer des situations particuliĂšres, par exemple pour les personnes trans racisĂ©es; on trouve ceci dit le terme de trans-misogynie pour dĂ©signer l’oppression subie par les femmes trans.

Show thread

J’ai notĂ© que malgrĂ© la situation gĂ©nĂ©ralement plus mauvaise des personnes racisĂ©es, on trouve Ă  de trĂšs rares occasions des situations plus nuancĂ©es, par ex:

> Les femmes trans blanches seraient les plus vulnérables au rejet de la part de leurs enfants (Petit, 2015a ; Grant et al., 2011). En contraste, les parents racisés rapporteraient une plus grande résilience dans leurs relations avec leurs enfants, voire une amélioration de ces relations suite à leur transition (Grant et al., 2011).

Show thread

Généralement on voit que les hommes trans ont moins de problÚmes que les femmes trans, à part quelques exceptions comme le fait de subir plus de violences de la part de la police.

Les auteurs (il me semble que ce sont des mecs trans) pointent du doigt le fait que les hommes trans semblent tendre à reproduire des inégalités de genre, par ex. le reproduction des dynamiques hétérosexuelles inégalitaires dans les couples F trans et H trans.

Show thread

Aussi, dans les quelques Ă©tudes prenant en compte des personnes s’identifiant comme non-binaires, il semblerait que leurs expĂ©riences se rapprochent statistiquement plus des hommes trans que des femmes trans; ceci dit, les auteurs ne donnent pas de conclusion face au manque de donnĂ©es.

Il faudrait sans doute avoir des Ă©tudes qui s’intĂ©ressent aux groupes non-binaires en tant que tels, il y a peut-ĂȘtre plus de personnes non-binaires effectuant une transition vers le masculin, par ex.?

Show thread

Il est intéressant de noter que les femmes trans sont beaucoup plus incarcérées que les hommes trans, sans doute lié à leur plus grand marginalisation et donc leur plus grand recours à des activités illégales.

Je me permet de rajouter que comme beaucoup d’entre vous peuvent s’y attendre, les personnes trans et racisĂ©es sont Ă©galement beaucoup plus incarcĂ©rĂ©es que les personnes trans blanches.

Show thread

Et pour finir on peut voir un travail intĂ©ressant de recensement des termes dĂ©signant l’expĂ©rience vĂ©cue par les personnes trans. J’ai notamment relevĂ©:

> [Ansara et Hegarty (2012)] justifient alors le choix de privilégier l'usage du concept de cisgenrisme par rapport à celui plus répandu de transphobie sur la base de l'échec de ce dernier à décentrer l'analyse d'une perspective proprement cis tout en construisant une nouvelle binarité cis-trans

Show thread

Ils proposent en effet que l’analyse par le biais de la domination cis soit plus pertinente pour changer les rapports sociaux, sans nier l’intĂ©rĂȘt du concept de transphobie qui est le seul vraiment connu en dehors de nos cercles, et utile afin de dĂ©finir la violence que l’on peut subir mais qui peut limiter notre comprĂ©hension si c’est le seul axe Ă  travers lequel on analyse notre situation, mĂȘme s’il est Ă  priori le plus naturel puisqu’on veut pouvoir dĂ©crire les injustices qu’on subit.

Show thread

> Les concepts de cisnormativité [
] et de cisgenrenormativité [
] traitent quant à eux d'une norme ou d'une présomption à l'effet que l'on grandit en s'identifiant au genre assigné à la naissance, laquelle organiserait l'ensemble de la vie sociale. Ces concepts sous-tendent une analyse en termes de performativité (Butler, 2009), c'est-à-dire selon l'idée d'une reproduction imparfaite à partir de ce qui précÚde l'action et engendrant de petits glissements successifs de signification.

Show thread

> Si ces concepts présentent une utilité certaine lorsque l'on se penche sur des questions de signification, voire d'évolution d'institutions, il faut cependant constater leurs limites à l'égard de l'analyse des conditions de vie des personnes trans. En effet, on peut douter de leur efficacité à saisir par exemple la dynamique de pauvreté dans laquelle une majorité de personnes trans se trouvent captives.

Show thread

Ce que je comprends des passages, et quand je l’applique Ă  nos milieux, j’y reconnais certains schismes entre des personnes plutĂŽt focalisĂ©es sur l’aspect culturel, de performativitĂ© et de transgression de la norme; d’autres ont l’esprit plus occupĂ© par une analyse matĂ©rialiste qui permet de comprendre un aspect diffĂ©rent de la question.

Il faut bien comprendre qu’aucun n’efface l’autre, mais il me semble que la lecture matĂ©rialiste est une aide extrĂȘmement prĂ©cieuse Ă  nos luttes.

Show thread

Si l’on parle souvent de genre = identitĂ© de genre dans certains milieux par ex, c’est une vision centrĂ©e sur l’identitĂ©, populaire car elle est attrayante pour les personnes perdues, en questionnement ou dĂ©but de transition, et qu’elle permet de se construire pour beaucoup.

Ceci dit, il est difficile de construire des thĂ©ories et des luttes qui tiennent la route sur la base d’une oppression de l’identitĂ©, d’oĂč l’intĂ©rĂȘt d’adopter un axe de lecture diffĂ©rent selon le public et l’objectif.

Show thread

Pour finir, je tenais Ă  prĂ©ciser que les auteurs encouragent les chercheur·se·s Ă  dĂ©velopper et renforcer les termes Ă  notre disposition pour parler du vĂ©cu des personnes trans, afin qu’il puisse sortir du milieu universitaire et de dĂ©velopper une meilleure comprĂ©hension de nos vies, car:

> En effet, un arsenal conceptuel diversifié peut certainement permettre de répondre à une grande diversité de préoccupations et de questions de recherche situées dans des paradigmes variés.

VoilĂ , fin

Show thread

Ah si je repense Ă  quelques trucs:

Le fait que nombres d’écrits de personnes trans soient en partie ou totalement des tĂ©moignages, car manque de termes et manque de reconnaissance de nos vĂ©cus. Un des termes relevĂ©s est «effacement», conçu comme l’effacement systĂ©matique de nos vĂ©cus de l’inconscient collectif.

Show thread

Un autre point important est la domination mĂ©dicale, oĂč les connaissances qu’apportent les personnes trans sont difficilement acceptĂ©es et intĂ©grĂ©es aux pratiques mĂ©dicales, et lorsqu’elles finissent par l’ĂȘtre, le travail des personnes trans n’est jamais reconnu.

On peut faire un lien avec les luttes intersexes qui Ă  une Ă©poque Ă©taient focalisĂ©es sur le fait de faire changer les pratiques des mĂ©decins en essayant de les Ă©duquer, mais qui a changĂ© d’approche face Ă  son manque d’efficacitĂ©.

Show thread

Un autre passage m’a pas mal Ă©clairĂ©:

> La justice sociale telle [que Young] l'entend repose sur deux principes: le développement de soi et l'autodétermination. Elle entend le premier comme la possibilité de répondre à ses besoins comme se nourrir, se loger et se soigner, en plus d'accéder à une vie satisfaisante par le biais de l'exercice de ses compétences et de la reconnaissance de son existence culturelle.

Show thread

> Le second principe, celui d'autodétermination, concernerait le plein exercice de son agentivité. Ce principe ne relÚverait donc pas que d'une question d'identité, mais vraiment de la participation à l'élaboration de ses conditions d'existence.

> Si le développement de soi et l'autodétermination constituent les principes de la jus-tice sociale, l'oppression et la domination en sont l'opposé et marquent les situations d'injustices sociales (Young, 2002: 31 ; 2011 : 38).

Show thread

On fait souvent la critique au matĂ©rialisme est qu’il n’inclurais pas les personnes au placard, or la justice sociale dĂ©finie par rapport aux concepts de dĂ©veloppement et d’auto-dĂ©termination tels que dĂ©finit ici permet selon moi de les inclure de façon cohĂ©rente et Ă©lĂ©gante dans un cadre matĂ©rialiste.

En effet, on ne peut nier que les contraintes qui condamnent pour un temps plus ou moins au placard soient un obstacle à leur développement personnel et leur auto-détermination.

Show thread

J’ai fait un fil de mes commentaires sur le PDF «Vers un matĂ©rialisme trans : conceptualiser ce que vivent les personnes trans»:
eldritch.cafe/@melunaka/103291

(message pour faciliter le partage du fil complet)

Show thread

@freyja_wildes Je l’ai presque lu en entier, je le trouve grave intĂ©ressant

@melunaka OĂč peut-ĂȘtre aussi Ă  cause de la misogynie ambiente et donc des personnes qui feraient un peu un compromis ?
@melunaka Avoir une identitĂ© plutĂŽt masculine pour ĂȘtre un peu plus confortable socialement.

@lanodan Ah oui c’est une possibilitĂ©. Je pense que c’est difficile sans faire une Ă©tude qui distingue les diffĂ©rents parcours non-binaires, pourquoi cette identitĂ©, les diffĂ©rences entre des personnes non-binaires qui ont un sens de transition que cette catĂ©gorie brouille, le niveau d’éducation de ces personnes, les besoins mĂ©dicaux, et encore d’autres critĂšres qu’il reste Ă  essayer de conceptualiser et de vĂ©rifier par rapport aux populations qui s’identifient primairement comme H ou F.

@melunaka Là dessus, je te recommande les travaux de Karine Espineira si tu ne les as pas déjà lus.

@Sylvhem je n’ai encore lu aucun bouquin sur le sujet spĂ©cifique des personnes trans :/ mais il faudrait!

@melunaka Elle a surtout écrit des articles. Je pourrais te faire une sélection sur ce thÚme si tu veux.
J’avais fait des fils rĂ©sumant certains de ses articles il y a quelques mois.

Show more

@Sylvhem Elle a quand mĂȘme aussi Ă©crit quelques livres (qui sont trĂšs intĂ©ressant aussi)

Et mĂȘme certains avec un sociologue dont je tairais le nom

@melunaka

Show more
@melunaka C'est pas si étonnant. Si déjà entre personnes racisé-es on était d'accord entre nous ce serait bien...
Sign in to participate in the conversation
Eldritch Café

Une instance se voulant accueillante pour les personnes queers, fĂ©ministes et anarchistes ainsi que pour leurs sympathisant·e·s. Nous sommes principalement francophones, mais vous ĂȘtes les bienvenu·e·s quelle que soit votre langue.

A welcoming instance for queer, feminist and anarchist people as well as their sympathizers. We are mainly French-speaking people, but you are welcome whatever your language might be.