Follow

En 2020/21, mon travail consiste entre autres à enseigner les grandes bases de l’utilisation de l’ordinateur à des personnes, précaires, qui n’y avaient jamais touché auparavant.

Ça méritera que j’en fasse un billet, mais en attendant, les réflexions qui me viennent en vrac ⤵️

Je redécouvre à quel point les concepts du bureau et des fenêtres sur un PC sont inaccessibles.

Pourquoi un « bureau » ? Comment ça des « fenêtres » ? En plus il faut apprendre à devoir les déplacer et les agencer ? Ugh.
Les gens comprennent pas, et c’est normal. (1/2)

Pensons-y peut-être quand est tenté-e de se moquer des interfaces type iPadOS/iOS qui — quand on ne cherche pas à jongler entre mille taches — se résument à afficher 1 app à la fois à l’écran.

C’est une simplicité précieuse en termes d’accessibilité. (2/2)

Windows et le Web en 2020 sont terribles visuellement pour ces personnes.

À quoi ressemble un bouton par exemple ? Bah : 🤷‍♀️.
Parfois il y a une bordure, parfois pas, parfois le texte est gras, parfois pas, parfois le curseur change, parfois pas. (1/2)

Conséquence directe : il est difficile/impossible pour elles d’assimiler ce qui est cliquable ou ne l’est pas.
Elles tentent de cliquer sur tout, et ne comprennent pas ce qu’elles font. Et c’est normal.

Alors on persiste à leur montrer, mais on est un peu résigné-e 😔 (2/2)

Les supports de séance qu’on utilise sont très centrés sur l’utilisation de la souris.

Logique : c’est intuitif de partir du principe qu’elle permet de tout faire, et que le clavier n’est là que pour saisir du texte. (1/2)

Mais la difficulté d’enseigner le concept du clic-droit me fait questionner cela.

Est-ce que ce serait pas mieux d’apprendre directement les raccourcis clavier de base ? Ctrl+C/V/X, Alt+Tab, … ? (2/2)

J’ai eu un nouveau groupe et je confirme : leur apprendre des raccourcis clavier dès la découverte de l’ordinateur a fait une nette différence ! ⌨️

La souris ne semblait plus être un outil de torture indispensable, mais bien une interface parmi d’autres au choix :D

Ça peut paraître evident mais : lorsque vous enseignez à une personne l’usage de la souris, pensez à lui demander si elle est gauchère ou droitière ! 🖱🙌

Beaucoup de gauchèr-es se forcent à utiliser la souris à l’envers.
Parfois ça le fait, mais la plupart du temps non. (1/2)

Parce que oui, on peut bel et bien inverser le clic gauche et le clic droit !

Pour celleux qui découvrent la souris, ça peut faire une nette différence, et j’ai pu aussitôt le remarquer. (2/2)

« Fausse bonne idée »
« Abomination »

Vous avez peut-être vu passer l’info : des navigateurs simplifient leur barre d’adresse pour afficher uniquement le nom de domaine. (Safari, et bientôt Chrome)

Les développeurs sont horrifiés.
Mais, c’est une excellente idée ? 🙌 (1/3) twitter.com/dje_renard/status/

Pour les personnes à qui j’enseigne le navigateur et les grandes bases du Web, la barre d’adresse est effrayante. Les URL sont complexes et confuses.

Pourtant, savoir où on se trouve sur le Web est essentiel. Ça devrait être accessible, pas l’objet de tout un cours. (2/3)

Ce n’est pas la 1ère fois que Google tente de simplifier la barre d’adresse. (Déjà en 2014 : ghacks.net/2014/05/01/google-c)

Et c’est un poil élitiste de refuser d’avancer sur une question d’accessibilité pour les plus précaires du numérique. (3/3)

@nileane Merci pour ces remarques, je partage ton point de vue sur la non homogénéité du design des interfaces entre le web, le paradigme des interfaces fenêtrées et celle des appareils mobiles. C'est autant de façons de d'atteindre le même objectif: manipuler de l'information avec ses mains.

Nous ne pouvons que constater ce frein à la compréhension des outils informatiques et apporter quelques pièces pour mieux apprécier ces conséquences historiques.

@nileane On peux faire un // avec l'évolution des langues humaines qui s'adaptent au locuteurs et à ce qu'ils en font.

"Prendre la feuille du bureau et la mettre dans un dossier" est une simulation d'un procédé consistant à produire "un déplacement", tout comme de façon analogue. On peux dire que c'est pensé pour imiter un bureau où l'on range des documents.

Cette imitation à des limites et peux produire des interfaces complexes déroutantes qui n'ont rien d'un réel bureau.

@nileane Si on remonte chronologiquement à la conception d'interfaces, on dispose d'une façon de communiquer faite d'ordres tels que: "déplace feuille dossier".

Les raccourcis claviers accessibles au grand public peuvent se rapprocher de ces ordres simples mais ne couvrent qu'une infime partie de ce qu'ils pourraient exprimer par un langage, non dicté par l'imitation d'actions supposées réelles.

@nileane En d'autres termes, mon ressenti personnel est que les interfaces graphiques visant à imiter le réel d'un certain consensus ne produisent que d'innombrables actions inutiles en comparaison à une langue dont l'objectif est d'ordonner la bonne action à un automate.

@nileane Oui et non, c'est complexe comme problème, d'un côté on a des personnes en manque d'expérience et de connaissances numérique. De l'autre on a des sites de phishing imitant très bien les sites officiels ou des formulaires de mot de passe, et le seul moyen est de lire la barre d'adresse pour ne pas se faire avoir.

Et encore d'un autre côté du crystal, il y a des boîtes comme Google qui analysent chaque URL du navigateur et raflent toutes les données au passage.
1/2

@nileane Je pense pas qu'il soit nécessaire de supprimer la barre d'adresse ou de n'y mettre que le domaine.

Personnellement j'essaie de dédramatiser ces points quand j'explique.

Je trouve la solution de Firefox assez bonne de mettre en grisé la partie moins importante de l'URL et le domaine bien visible. C'est un compromis, pas une solution idéale pour tout le monde.

On ne peut pas toujours simplifier un problème de sécurité et de fracture numérique.
2/2

@siegi Griser le reste de l’URL ne change rien. Ça reste quelque chose d’illisible pour la grosse majorité des gens.

C’est stupide de refuser d’avancer là-dessus. Vraiment.

@nileane Comme je le dis autour de moi, on a mis des machines entre les mains de tout le monde sans les former, c'est normal qu'iels ne sachent pas s'en servir sans un minimum de connaissances. Tout comme utiliser une tronçonneuse sans formation c'est risquer de se blesser.

La question à se poser (et c'est un choix politique) c'est:
Préférons-nous avoir des citoyen·nes du numérique ou préférons-nous cacher la merde au chat en assumant les conséquences que cela peut avoir ?

@nileane D'un côté j'aimerai bien que le numérique soit accessible à toustes, d'un autre vu les attaques très faciles par phishing, je suis en faveur de former les gens.

Je pense pas qu'il y aie une réponse unique et simple à cette question, c'est un dilemme.

@siegi « Je suis en faveur de former les gens »

Désolée de te mettre le nez dans ton caca, mais c’est une jolie phrase de privilégié.

Tu comptes les former les milliards de gens qui dépendent tous les jours urgemment du numérique au lieu de juste leur simplifier la vie ?

J’hallucine.

@nileane J'ai absolument pas dit que cela allait se faire du jour au lendemain et je suis bien conscient qu'il y a un travail colossal (+ y mettre les moyens politiques), le numérique est très récent. Oui je suis bien conscient des privilèges.

Je préfère avoir des personnes conscientes de ce qu'elles font même si ça prendra des années que de dire "elles peuvent pas comprendre ne leur expliquons pas et cachons ça", qui me paraît infantilisant vis à vis de ces personnes.

Show newer

@nileane Proposition: pourquoi ne pas faire des URL lisibles si c'est illisible ?

@nileane Je ne suis pas sure que cacher l’URL soit complètement une amélioration. Le domaine est déjà en gras dans Firefox et Chrome. J’ai l’impression que ça rajoute une barrière pour celleux qui auraient la curiosité de vouloir y toucher (et ça permet de façon très pratique de cacher tous les éléments du suivi/surveillance qui sont contenus dans l’URL). Pouvoir apprendre les fragments pour lier directement vers une section de la page est plutôt chouette aussi…

Au final, je suis partagée

@nileane >Très intéressant. Quels raccourcis clavier leur as-tu montrés ? :o

@nileane il faut limiter au maximum les informations je pense et commencer par l'utilisation des jeux. Mais c'est vrai qu'il y a aussi des personnes très hermétiques aux technologies.

@schtigleflute @nileane C'est pas les personnes qui sont hermétiques aux technologies, ce sont les technologies qui sont hermétiques aux personnes. Nuance.

@will_stochastique +100

Personne n'est hermétique à la technologie. Des gens se protègent la plupart du temps des moqueries, de l'incompréhension d'avoir cumulé ce retard de pratique, de l'inconfort de paraître députant alors qu'ils sont des experts par ailleurs, de passer pour un idiot en demandant ce qui a l'air si évident pour les autres… Être "hermétique à la technologie" c'est généralement une excuse pour garder la face ou pour se débarrasser du problème.

@schtigleflute @nileane

@will_stochastique @nileane, @gub Les technologies ne sont pas à la portée de tous et ce n'est pas une question d'intelligence mais d'intérêt. C'est vrai aussi que la techonologie informatique n'éssaie pas souvent de se mettre à la portée du premier venu, ce qui devrait pourtant être une base du travail des développeurs notemment. Il y de très gros efforts a faire particulièrement sur la facilité d'utilisation de certains outils.

@maiwann Je rajouterai au thread au fur et à mesure que ces réflexions me viennent 😊

Sign in to participate in the conversation
Eldritch Café

Une instance se voulant accueillante pour les personnes queers, féministes et anarchistes ainsi que pour leurs sympathisant·e·s. Nous sommes principalement francophones, mais vous êtes les bienvenu·e·s quelle que soit votre langue.

A welcoming instance for queer, feminist and anarchist people as well as their sympathizers. We are mainly French-speaking people, but you are welcome whatever your language might be.