Show newer

Après un convert récursif je suis passée de 14G à 2G.

Je fus médisante, en effet.
Néanmoins j'ai toujours le problème sur mes RAWs, et là c'est la partie compliquée.

Show thread

Quelle galère c'est de gérer le stockage de ses photos.

Les compressions par archives ne pouvant pas donner de bons résultats, je me tourne vers des outils comme jpegoptim.

10% de gains sur un sample de 14Go, pas grand chose...

Je vais essayer de diminuer les tailles des photos à des résolutions raisonnable avec ImageMagick. Je vais gagner en mobilité mais c'est une perte de donnée certaine.

J'ai développé des photos d'une petite sortie que j'avais faite.

Ça fait du bien de dépiler sa to-do liste de temps en temps

Holocauste ; traumas persos, mention actu 

Le climat d'antisémitisme actuel arrête pas de me rappeler mes lectures au sujet de l'holocauste
Et notamment "Je suis le dernier juif. Treblinka, 1942-1943", par Chil Rajchman
Et globalement c'est pas des belles images et de belles pensées qui passent en tête avec cette ambiance d'inculture et de haine

Treblinka c'est un peu l'exemple parfait.

Ce n'est pas le camp de la mort le plus connu. Ni le plus grand. Ces deux titres reviennent à Auschwitz, symbolisant le crime à l'échelle industrielle.

Treblinka a cette particularité d'avoir été un lieu d'extermination systématique et immédiate. Il n'y avait pas de travail forcé à part pour un petit escadron de personnes incarcérées forcées à vider les chambre à gaz et à remplir les charnier, et à la destruction du camp, vider ces charnier sur de gigantesques bûchers.
Ne pas laisser de trace.

A Treblinka les gens, enfin les gens encore en vie après le train de la mort, etaient débarqués dans ce qui était déguisé en gare normale, puis menés dans ce qui apparaissaient être une douche, où le soin a même ete apporté à une déco factice, avec des faiences avec des croix de david etc.
C'était des chambres à gaz.

Le camp n'a fonctionné finalement que peu de temps. Les milliers de cadavres ont été brûlés, le camp rasé et applati.
Ne pas laisser de trace.

Une petite revolte a eu lieu et quelques rescapés ont pu témoignager, de même que des SS ayant participé au massacre.

Beaucoup de négationnistes s'acharnent sur ce camp, niant les preuves de son existence, car ses ruines invisibles perdues dans une forêt polonaise, près de Malkinia Gorna.

Pourtant, quelques témoins soviétiques ayant pris la zone parle de la terre recrachant des debris du camp. Des faiences des chambres à gaz, des os, les morceaux de corps et du bûcher. Comme si la terre elle-même recrachait le crime, écrira un de ces témoins de l'armée rouge


---
J'ai appris très tôt l'existence de l'holocauste, j'ai vu trop tôt certaines images, et j'ai très vite compris ce que signifie l'horreur génocidaire à l'échelle industrielle.
Aucune idée de quand c'était, je faisais un petit exposé sur ce sujet en classe (sans doute collège), et j'ai gardé en tête cette énumération : Auschwitz, Belzec, Ordruft, Dachau, Sobibor, Treblinka, Bergen Belsen, Teresienstadt, Buchenwald, Mauthausen, etc.

Je suis horrifiée par ces gens qui comparent l'actu de pass sanitaire à l'enfer concentrationnaire. Ces gens ont-ils déjà lu des récits et témoignages, ont-ils vu les images, ont-ils senti l'odeur de mort de Dachau ou des autres camps devenus musées ? Ces endroits qui respirent encore la mort comme si les crématoires fumaient encore.

Là où certain-es se pensent martyrisés car interdits d'aller au resto, arborant une etoile jaune avec écrit "non-vacciné", j'ai des flashs de la vue de ces marques de griffure sur le plafond bétonné des chambres à gaz : les malheureux-ses mourrant dans le gaz grattaient le plafond de béton dans un infime espoir de sortir.

Là où ça gueule des slogans antisémites comparant le confinement aux camps, j'ai en tête ces images des bulldozers poussant les cadavres, roulant dessus, dans les fosses de Bergen Belsen.

Limitation Testo championnats; cismec 

Mon frère : Nan mais j'ai jamais vu que des femmes se font interdire des épreuves à cause d'un taux de testo trop élevé tU dIs N'ImPoRtE qUoI

Les JOs:

Boost ok 

J'héberge chez moi une personne en situation précaire, cumulant plusieurs handicaps, qui refuse toute forme d'aide thérapeutique alors que ça lui permettrait de réduire l'impact de ses handicaps sur sa vie quotidienne ainsi que d'avoir une situation financière plusse stable au travers de l'AAH. Pour l'instant, nous assurons pour elle les courses, les repas, la recherche d'un nouvel appartement, les démarches médicales diverses (style vaccination covid), les démarches administratives, le support moral quasiment 24h/24 et 7j/7 et la lessive.

Cette personne est progressivement en train de se brouiller avec tous les membres de mon foyer, en faisant notamment du gaslighting, car lorsqu'elle commet une erreur et qu'on lui fait remarquer, elle dodge et nous accuse, retournant la situation à son avantage.

Nous ne savons pas quoi faire et nous allons être obligés de lui demander de partir pour la rentrée à cause de contraintes logistiques. Avez-vous des idées pour nous aider ?

pas de futur
pas de riches
c'est la russie
biche
🎶

«Ceci n’est pas une provocation mais bien un appel à un échange. Venez nous libérer, regardez-nous soutenir ces propositions de la CCC que vous avez condamnées. Et peut-être que par ce geste vous comprendrez.»

Show thread

Le clip de Never Gonna Give You Up a passé la barre du milliard de vue.

Good job army, good job.

Pas assez queer à votre goût ?
Vous trouvez que ça manque de puissance ?
Libérez votre potentiel avec cette magnifique nappe arc-en-ciel qui saura faire tomber toute résistance cishet-normée.

Eldritch Café

Une instance se voulant accueillante pour les personnes queers, féministes et anarchistes ainsi que pour leurs sympathisant·e·s. Nous sommes principalement francophones, mais vous êtes les bienvenu·e·s quelle que soit votre langue.

A welcoming instance for queer, feminist and anarchist people as well as their sympathizers. We are mainly French-speaking people, but you are welcome whatever your language might be.